Les Cré’Alters interpellent les candidats Nantais aux municipales 2014

asso-Les-CREALTERS_nantes-florian-jehannoDans le cadre des élections municipales, l’association Les Cré’Alters invite les différents candidats à échanger et à se positionner sur ce phénomène d’émergence des initiatives citoyennes, en réagissant notamment aux préconisations formulées ci-dessous.

Préconisations :
Propositions de l’association Les Cré’Alters en faveur des créateurs d’alternatives, acteurs engagés dans des initiatives citoyennes innovantes, et proposant de nouvelles manières de consommer, d’habiter, d’échanger, ou encore de se nourrir.

1. Accompagner sans encadrer.
Favoriser l’émergence d’initiatives citoyennes innovantes en respectant leur identité et leur indépendance. Soutenir l’empowerment. Trouver le juste dosage entre le soutien aux initiatives citoyennes et le libre développement de ces dernières. Refuser la captation institutionnelle de la vie citoyenne.

2. Donner des moyens concrets d’expérimentation.
Soutenir la mise en place de lieux de créativité, d’échanges, d’expression, d’expérimentation citoyenne au niveau local. Création d’une Maison des Alternatives. Augmentation des moyens matériels favorisant la naissance de ces initiatives : locaux et terrain notamment.

3. Favoriser de nouvelles formes d’entreprenariat citoyen.
Permettre l’émergence d’initiatives citoyennes en dehors du cadre associatif et de la subvention. Développer de nouvelles formes de solidarités locales : dons de savoir-­‐ faire, dons de temps, dons d’objets. Soutenir des outils comme le Banquet citoyen (cf Annexes) favorisant l’émergence de créateurs d’alternatives au niveau local.

4. S’appuyer sur l’expertise d’intermédiaires.
Soutenir des facilitateurs, des structures ressources, des interlocuteurs comme Cré’Alters. Faire confiance à des jeunes associations, reconnaître leurs expertises, leurs savoir-­‐faire, leurs connaissances des acteurs locaux.

5. Faire évoluer la législation actuelle.
Lever les freins juridiques (et / ou faire remonter au niveau national ou européen) qui ralentissent le développement d’initiatives citoyennes engagées dans des champs nouveaux : écoconstruction, lutte contre le gaspillage alimentaire, utilisation citoyenne et collective de l’espace public, etc.

6. Accompagner les changements de mentalités.
Contribuer à l’évolution des représentations liées à ces nouvelles pratiques. Faire connaître l’émergence de nouveaux métiers. Soutenir de nouvelles formes de sensibilisation et d’éducation telles que Délires de Faciès.

Voici les réponses des candidats :

Réponse de Guy Croupy (Nantes ! A gauche toute)
Réponse d’Hélène Defrance (Lutte Ouvrière. Le camp des travailleurs)
Réponse de Johanna Rolland (Nantes a de l’avenir)
Réponse de Pascale Chiron (Liste écologiste et citoyenne)

Ont snobé la réponse  :
Sophie Van Goethem
Laurence Garnier

 

Advertisements
Cet article, publié dans Ecologie & Dev Durable, Nantes Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s